La location meublée devient de plus en plus attrayante pour les investisseurs qui souhaitent placer leur argent dans la pierre. Ce qui fait que certains biens nus se transforment en biens meublés. Il est en effet possible pour les loueurs de basculer vers l’activité de LMNP ou loueur en meublé non professionnel. Cette transition s’accompagne toutefois de certaines mesures fiscales.

Dans un premier temps, le loueur doit s’assurer de l’inexistence d’un déficit foncier au cours des trois dernières années de son exploitation précédant le basculement en location meublée. De plus, le bail locatif doit avoir été résilié avant qu’il ne devienne loueur en meublé. Un nouveau bail commencera donc à courir à partir de la date de début du lancement de la nouvelle activité.

En ce qui concerne les revenus, ceux que le loueur du bien non meublé percevait, étaient jusqu’alors déclarés au même titre que les revenus fonciers. En devenant LMNP, le loueur perçoit plutôt des bénéfices industriels et commerciaux ou BIC. De plus, il doit impérativement faire appel aux services d’un expert-comptable, et doit déclarer son activité auprès du Greffe du Tribunal de commerce.

Il est également possible pour l’investisseur de devenir loueur en meublé professionnel. Dans ce cas, il doit avoir réalisé un certain chiffre d’affaires, et s’enregistrer au registre de commerce des sociétés ou RCS. De plus, les recettes locatives doivent excéder les 50% des revenus de son foyer fiscal.

La mise en location de plusieurs biens meublés est autorisée par la loi. Le loueur peut aussi transformer son bien en résidence avec services en se conformant à la règlementation en vigueur. La gestion de ces résidences est ensuite confiée à un professionnel qui se charge de les mettre en location, de collecter les revenus locatifs et de les reverser au loueur.

La location meublée en détails sur lmnp-expert.fr.